MEMBRES

QUI SOMMES NOUS

Prendre des chemins de traverse, échapper aux étiquettes, concevoir la musique comme un échange : depuis sa fondation, Des Équilibres nourrit l’ambition de proposer un vrai dialogue. C’est la violoniste Agnès Pyka qui donne l’impulsion en 2006 pour cette réunion de musiciens venus d’horizons différents mais avec la même volonté de faire converser des esthétiques et des formes d’art diverses. Des Équilibres est resté fidèle à cette vocation de défricheur de nouveaux territoires sans pour autant abandonner la tradition : depuis l’époque classique jusqu’à la création contemporaine, l’ensemble a abordé toutes les formes de la musique de chambre mais toujours avec une prédilection pour les oeuvres rares ou inédites. Ainsi, en 2018, Des Équilibres commande à trois compositeurs français (Philippe Hersant, Nicolas Bacri et Graciane Finzi) trois oeuvres en miroir aux sonates pour violon de Brahms, projet créé à la Ferme du Buisson. En 2019/20 l’ensemble renouvellera son partenariat avec la Ferme du Buisson ainsi que d’autres scènes nationales pour la création d’un projet pluridisciplinaire d’envergure autour de peinture, musique et vidéo. La souplesse de son effectif, du duo à l’octuor en fonction du programme choisi, lui permet en outre de toucher un vaste répertoire.
La rencontre et la confrontation sont le moteur d’une programmation riche en rendez-vous enrichissants. Des Equilibres a par exemple collaboré avec la chorégraphe Michèle Anne De Mey sur la musique de son frère Thierry De Mey en 2008, et avec Shiro Daïmon et François Rossé (Mukae, 2009), a fait dialoguer la tradition occidentale avec l’art japonais de l’improvisation, tout comme avec la musique classique algérienne de Nour-Eddine Saoudi (projet Regards Croisés sur l’Algérie, 2013) et avec le jazz du pianiste- compositeur Ray Lema (projet Still Point 2014-2015). Avec le pianiste turque Fazil Say, Des Équilibres a participé au concert d’ouverture de Marseille-Provence 2013. En 2018, l’ensemble partage la scène avec le Trio Atar dans une exploration de la musique israélienne d’aujourd’hui. Si la programmation de « Musiqu’en Cité(s) » à Marseille reste le port d’attache de l’Ensemble, les musiciens de Des Équilibres n’ont cessé de voyager : en 2013 au Cambodge et en Birmanie, puis en Allemagne, Hongrie, Canada, Russie, Turquie, Albanie, Algérie, Maroc et en 2018 en Israël, Italie, Espagne et Malte pour une série de concerts. En 2019/20 l’ensemble se dirige vers des territoires encore inconnus: la Chine, le Liban, Dubai, Oman et Egypte.
Le goût pour la découverte se reflète dans une discographie tout sauf redondante : en 2011 Des Équilibres enregistre en première mondiale les quatuors de Sandor Veress (Hungaroton, quatre étoiles par le magazine Classica); en 2013, les 44 duos pour violon de Bartók avec le premier violon du Quatuor Talich (Indésens Records); en 2017 parait l’enregistrement « Des cordes Marines » avec les trios à cordes de Jean Cras, Albert Roussel et Joseph-Ermend Bonnal (Arion Music) ; en 2018, Agnès Pyka et Laurent Wagschal ont enregistré trois sonates pour violon de Mieczyslaw Weinberg, premier volet d’une intégrale qui était complétée avec un deuxième disque (Arion Music) sorti en Novembre 2019 afin de célébrer le centenaire de la naissance du compositeur. 2020 sera l’occasion d’enregistrer les trois nouvelles créations de Philippe Hersant, Nicolas Bacri et Graciane Finzi du projet Brahms aujourd’hui ainsi que les sonates de Brahms auxquelles elles sont dédiées.

RÉPERTOIRE

QUINTETTES

EN SAVOIR PLUS

SEXTUORS

EN SAVOIR PLUS

CREATIONS
PLURIDISCIPLINAIRES

EN SAVOIR PLUS

A LA RENCONTRE DE …

EN SAVOIR PLUS

DESÉQUILIBRES SUR INSTAGRAM

Access Token incorrect, veuillez le vérifier