IMG_2109-2

« JEUX DE CORDES » LES CONCERTS DU PROJET PÉDAGOGIQUE

24 MAI 2018, 19H & LE 2 JUIN 2018, 19H | COLLÈGE RUISSATEL, MARSEILLE & AU CONSERVATOIRE NATIONAL (CRR) DE MARSEILLE

Programme :

  • Jeux de cordes de Graciane FINZI (2017)
  • Duo pour violon et violoncelle de Gioachino ROSSINI (1824)
  • Duos pour violon et violoncelle et duos pour alto et contrebasse, Opus 39 de Reinhold GLIÈRE (1909)
  • Passacaille de Georg-Friedrich HAENDEL et Johan HALVORSEN (1893)
  • Duettini Concertati pour violon et contrebasse de Virgilio MORTARI (1966)

Concerts le 24 mai à 19h au Collège Ruissatel et le 2 juin à 19h au Conservatoire national (CRR) de Marseille.

Les musiciens de Des Équilibres, en complicité totale avec la compositrice, relèvent ce pari : faire jouer par des élèves de collège totalement novices une oeuvre contemporaine de Graciane Finzi.

Nos musiciens complèteront ce programme par différentes pièces que vous découvrirez ci-après :

Le célèbre duo pour violon et violoncelle, composé pour l’exigeant banquier David Salomon et le virtuose contrebassiste Dragonetti, consacrera Rossini en sommité de la musique européenne, lui ouvrant ainsi toutes les portes du grand monde. Entre rythmes éblouissants et bouffonneries, pathos et virtuosité, le tête-à-tête audacieux marquera à jamais cette  » fièvre rossinienne  » dans les salons.

Composés en 1909, ces huit brefs duos de Glière (1875-1956) sont très représentatifs du style post-romantique avec une écriture assez conventionnelle, suffisamment pour ne pas éveiller les soupçons de la censure soviétique. Un réel charme se dégage de ce langage, qui ne connaîtra pas les affres et innovations du 20e siècle.

La passacaille est à l’origine une danse populaire de la Renaissance, d’origine espagnole ou italienne, qui devint par la suite pris.e par la noblesse. Cette forme musicale construite en combinant une basse obstinée avec des variations mélodiques et rythmiques sur un thème. Cette forme musicale est proche de la chaconne. Haendel compose cette passacaille dans les années 1720 et Halvorsen, compositeur norvégien, l’a adaptée pour deux instruments à cordes en 1893, à l’origine pour violon et alto, puis violon et violoncelle. Il remportera par la suite les prix Euterpe, Marzotto et Montaigne.

Compositeur, professeur, et directeur artistique italien, Mortari (1902 – 1993) étudie aux Conservatoires de Milan et de Parme, puis enseignera aux Conservatoires de Venise et de Rome. À 22 ans, il reçoit le 1er prix de la Société italienne pour la musique contemporaine avec sa  » Sonate pour piano, violon et violoncelle « .

Avec :

Agnès Pyka | violon
Blandine Leydier | alto
Pierre Nentwig | violoncelle
Julien Mathias | contrebasse
& Les élèves du Collège Ruissatel